TRUS ET ASTUCES ERGOMUMS POUR PETITS MANGEURS

Il est pas toujours facile de savoir qu'elle attitude mettre en place quand notre enfant change son comportement alimentaire. Je vous livre ici quelques petites astuces pour tendre vers une alimentation plus sereine.


  1. Afin de favoriser la découverte des nouveaux aliments: on peut proposer les nouveaux aliments sous forme de collation, en dehors des moments de repas.

  2. Afin de donner des repères à l'enfant et de favoriser la perception et l'interprétation des signaux de fin satiété, demander à l’enfant comment il a faim (Beaucoup comme un éléphant ou tout petit comme un oiseau). Vous pouvez également le laisser se servir car sa représentation de la quantité n’est pas la même que la nôtre. Proposez lui des quantités qui seront un juste défi pour lui (pas d'énorme assiette pour les petits appetits)

  3. Servez des petites portions notamment quand vous proposez des aliments nouveaux. Ce sera moins intimidant pour lui.

  4. Toujours servir un aliment nouveau avec un aliment copain (c’est-à-dire un aliment favori). Il peut alors superposer le nouveau et l’ancien ou encore se réconforter avec un aliment « doudou » face à une texture ou un gout qui fait un peu peur.

  5. Réfléchissez à la texture, en effet les textures sont souvent un problème pour les mangeurs difficiles. Il faut donc savoir ce qu’ils peuvent tolérer pour leur proposer des textures similaires à découvrir et donc à intégrer ensuite à leur panel alimentaire. Souvenez-vous qu’au niveau de la mastication, un curly ne vous demande pas autant de compétence qu’une chip mexicaine. De la même façon, la tomate (dur, molle, mouillée, juteuse) ne vous demande pas la même capacité de modulation sensorielle qu'un morceau de pain.

  6. Vous pouvez jouer avec la forme des aliments pour donner l’envie visuellement de gouter. N'oublions pas que nous mangeons aussi avec nos yeux.

  7. Permettez à votre enfant de séparer les aliments dans une assiette compartimentée ou dans plusieurs assiettes. Elles peuvent être plus ou moins loin les unes des autres en fonction de la tolérance de l'enfant.

  8. S'il le souhaite, faites le découvrir avec les mains pour qu’il appréhende la texture, la résistance et se rassure sur ce qui va arriver dans sa bouche.

  9. Soyez vigilent à votre façon « verbalement » de présenter les choses. En effet, quand un enfant n’a jamais gouter un aliment, il peut être bien de lui rappeler qu’il ne le connait pas donc ne peut pas savoir s'il aime ou l'aime pas. Je vous propose d'utiliser du vocabulaire sensoriel pour décrire avec votre enfant cet aliment, il est mou, il pique, il est dur, il colle…

  10. Restez calme et dans la bienveillance, le repas ne doit pas se transformer en combat.

  11. Laisser le temps à votre enfant de découvrir un nouvel aliment. Un nouveau gout doit être proposer au moins 10 fois pour être intégrer dans le répertoire sensoriel. Ne lui demander pas dès le début de le mettre en bouche et de l'apprécier

Chaque essai sensoriel est une réussite, la mise en bouche n'est qu'une finalité
905 vues

©2019 by Ergo Ruffier Bourdet. Proudly created with Wix.com